La 5G

Les premières enchères concernant la 5G s’étant achevées il y a peu, les opérateurs mobiles se préparent donc au déploiement et au lancement de cette dernière génération de réseaux mobiles.

 

Qu’apporte avec elle cette nouvelle génération de réseau mobile ? Quels vont être les changements et les nouveaux usages ?

Nous avons décidé ce mois-ci de vous en dire plus sur la 5G.

La 5G

 

On vous explique tout sur la 5G !

 

 

La 5G qu’est-ce que c’est ? Quels en sont les usages ?

 

La 5G est la cinquième génération de réseaux mobiles. Elle succède ainsi aux technologies 2G, 3G et 4G.

 

La 5G

Source : Arcep 2020

 

Cette technologie permettra :

  • D’envoyer et de recevoir plus de données simultanément en augmentant le débit et la capacité ;
  • D’avoir un réseau plus fiable et réactif en réduisant la latence au maximum ;
  • Le déploiement massif de l’internet des objets et ainsi d’avoir de plus en plus d’objets connectés ;
  • Et enfin d’adapter le réseau aux usages, c’est-à-dire de pouvoir faire du « network slicing » autrement dit, d’adapter plusieurs qualités de services aux usages.

 

Elle permettra de connecter au-delà des smartphones, tout un ensemble d’appareils connectés, tels que des ordinateurs, des voitures, des objets connectés etc.

 

Concernant les débits, les futurs réseaux 5G seront théoriquement capables de transférer 20 gigabits de données par seconde, depuis une station de base jusqu’à un appareil connecté au réseau, et 10 gigabits par seconde dans le sens inverse. Bien qu’il s’agisse de l’objectif fixé aux opérateurs par l’Union internationale des télécommunications, ce débit reste théorique.

En pratique, il faut plutôt s’attendre à une expérience de navigation entre 100 Mbit/s et quelques Gbit/s.

Par exemple, un film en haute définition pourra se télécharger en 2 ou 3 secondes.

Les innovations permises par la 5G trouveront leur place aussi bien auprès des particuliers que des entreprises, pour lesquelles elle offre un grand nombre de possibilités.

 

La 5G

Source : Arcep

 

Concrètement, voici quelques applications dans différents domaines :

  • La gestion des équipements médicaux à l’hôpital,
  • La télémédecine,
  • La gestion du trafic de véhicules dans le transport routier,
  • Le pilotage à distance de véhicule pour des interventions en zone sensibles,
  • Des applications de réalité augmentée dans les milieux industriels etc.

 

La 5G

Source : ANFR

 

 

La 5G est une technologie évolutive, au fur et à mesure ses performances vont progresser en termes de débit, réactivité, capacité à supporter un grand nombre d’usagers en même temps etc. Pour aboutir à des fonctions de gestion intelligente du réseau et une interactivité en temps quasi-réel.

 

Dans les usages grand public, elle devrait permettre d’accroître la qualité et la fiabilité des communications.

 

 

Le fonctionnement

 

Bien qu’elle reprenne les technologies déjà utilisées avec la 4G, la 5G se différencie de cette dernière sur plusieurs points.

 

Tout d’abord, étant une mise à jour technologique de la 4G, elle peut utiliser les mêmes bandes de fréquences que celle-ci. Cependant, un smartphone 5G bénéficiera d’un meilleur débit qu’un smartphone 4G connecté sur la même antenne via la même fréquence.

 

Ensuite elle fait appel à de nouvelles bandes de fréquences, qui se trouvent divisées en deux groupes :

  • Les fréquences 5G Sub-6, c’est à dire des fréquences permettant une meilleure portée que les ondes millimétriques, mais avec un débit maximal plus faible.
  • Les ondes millimétriques mmWaves, qui à l’inverse, permettent d’augmenter sensiblement le débit au détriment de la portée.

 

Les fréquences attribuées à la téléphonie mobile

Source : Arcep 2020

 

 

La 5G

Source : Arcep 2020

 

Enfin, la 5G propose également de nouvelles technologies telles que notamment l’utilisation du SDN ou software-defined networking, ce qui concrètement permet de gérer le « network slicing », c’est-à-dire le fait de pouvoir séparer en temps réel le réseau en fonction des besoins.

 

*Le « beamforming » est une technologie réseau qui permet d’avoir un signal dirigé et d’ainsi créer une connexion directe entre l’appareil et l’antenne.

 

En savoir plus : Quelles sont les fréquences gagnées par les opérateurs ?

Les premières enchères concernaient l’une des bandes de fréquences qui seront utilisées par la 5G à savoir la bande de 3,4-3,8 GHz. Et c’est Orange qui a investi le plus avec 4 blocs de 10 Mhz, suivi de SFR, Bouygues et Free mobile, avec la répartition de fréquences suivante :

– SFR a récupéré 80 MHz (3 490 à 3 570 MHz)

– Bouygues Telecom a récupéré 70 MHz (3 570 à 3 640 MHz)

– Free Mobile a récupéré 70 MHz (3 640 à 3 710 MHz)

– Orange a récupéré 90 MHz (3 710 à 3 800 MHz)

Les bandes de fréquences

Source : ANFR

 

 

Où en sommes-nous en France ?

 

Les enchères pour l’attribution des fréquences 5G se sont achevées début octobre. Chaque opérateur doit donc maintenant déployer ses antennes. Pour cela ils doivent au préalable remplir un certain nombre de formalités administratives. Et bien sûr lancer leurs offres commerciales.

En parallèle, des expérimentations sont déjà en cours pour certains opérateurs, qui testent le fonctionnement de leurs nouvelles infrastructures dans certaines grandes villes (Paris, Nantes, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Rouen font parties des villes en cours d’expérimentation).

 

Dans le monde et en Europe, d’autres pays ont déjà commencé à lancer la 5G, pour autant, elle n’en est qu’à ses débuts et nous ne sommes pas vraiment en retard en France.

 

En savoir plus : Quels sont les pays déjà en 5G ?

Selon les chiffres d’Ericsson, en juillet 2020 il y a 92 réseaux commerciaux en 5G dans 38 pays.

La Chine recense à cette date 150 millions d’abonnés à la 5G, la Corée du Sud en dénombre huit millions. Et c’est cette dernière qui est le pays le plus avancé dans les déploiements de réseaux et la commercialisation de la 5G sur des fréquences similaires à l’Europe.

En Europe, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Suisse, ont commencé à lancer la 5G avant la France.

Les Etats-Unis ont quant à eux aussi lancé la 5G, mais sur des bandes de fréquences différentes de l’Europe et notamment sur les bandes millimétriques.

 

 

Quel est le calendrier en France ?

 

Le calendrier prévisionnel est le suivant, bien qu’il évoluera sans doute, selon la capacité des opérateurs à le respecter.

 

2020

  • Publication des autorisations d’exploitation de la 5G (novembre)
  • Premiers déploiements de réseaux (novembre-décembre)
  • Ouverture commerciale des premiers services 5G (novembre-décembre)

 

2021

La 5G sera proposée dans plusieurs villes françaises (l’objectif de deux villes couvertes par opérateur pour fin 2020 a été levé du fait des modifications de calendrier à la suite du coronavirus).

 

2022

Chaque opérateur devra avoir déployé 3 000 sites 5G.

 

2023

  • Disponibilité, au plus tard, de la bande 1,5 GHz pour la 5G.
  • Premier point d’étape sur la mise en œuvre des obligations et sur les besoins.
  • Lancement, au plus tard, des services différenciés (« slicing ») en 5G.

 

2024

  • Chaque opérateur devra avoir déployé 8 000 sites 5G (dont 4 000 en zone peu dense).
  • Les sites olympiques devraient être couverts en 5G.

 

2025

  • Couverture des grands centres urbains et des axes de type autoroutier (16 642 km).
  • L’accès à la 5G devra être possible pour deux tiers de la population.
  • Chaque opérateur devra avoir déployé 10 500 sites 5G (dont 2 625 en zone peu dense).

 

2027

Couverture des routes principales (54 913 km).

 

2028

Second point d’étape sur la mise en œuvre des obligations et sur les besoins.

 

2030

Le réseau devra être 100 % 5G d’ici à cette date.

 

 

Quels sont les appareils déjà compatibles ?

 

En France on peut déjà trouver des smartphones compatibles chez certains opérateurs qui proposent des modèles des marques Samsung, Huawei, Xiaomi, Oppo. Ces modèles de smartphones sont également disponibles chez d’autres commerçants en dehors des opérateurs, tels que Boulanger, Fnac, Amazon, et bien d’autres.

Exemples de smartphones compatibles :La 5G, homme tenant un smartphone

  • La gamme Samsung Galaxy S20
  • Samsung Galaxy Note+ 5G
  • Huawei Mate 20 X 5G
  • Xiaomi Mi Mix 3 5G
  • Apple iPhone 12

 

D’autres marques ont également déjà lancé des modèles compatibles, comme les marques OnePlus, LG, Realme, ou encore Mediateck.

 

On peut également déjà trouver des PC compatibles sur le marché comme le HP Elitebook x360, ou bien encore le Lenovo Limitless.

 

 

La 5G, comment et où sera-t-elle déployée ?

 

Le déploiement de la 5G sera très progressif. En France métropolitaine, il pourra intervenir à partir du 18 novembre 2020 dans le meilleur des cas pour les opérateurs.

 

Dans un premier temps, les opérateurs vont privilégier les sites mobiles déjà existants pour introduire la technologie 5G.

 

Par la suite, le développement de nouveaux sites mobiles se fera surtout en zones rurales, afin de renforcer la couverture 4G et la qualité du réseau, pour répondre aux exigences du gouvernement et de l’Arcep en matière de couverture du territoire.

 

L’Arcep a également annoncé la création d’un « observatoire » afin de pouvoir rendre compte de l’avancée des déploiements d’une part, et d’autre part de pouvoir informer les élus et les citoyens. Toutes ces données seront disponibles en open data.

 

En attendant, les opérateurs télécoms ont déjà commencé à tester cette technologie en France. Quelque 483 antennes 5G sont actives sur le territoire (d’après le site ZoneADSL). Orange arrive en tête avec 353 antennes, loin devant Bouygues Telecom (67) SFR (54) et Free (9).

Paris est la ville qui compte le plus d’antennes 5G. À date, il y en a 118 dans la capitale. Marseille arrive en deuxième position avec 95, puis Lille (82). Les autres sont reparties dans sept autres grandes villes du territoire métropolitain.

 

La 5G

Source : ariase.com

 

 

La 5G, quel impact sur la santé et l’environnement ?

 

Depuis « le lancement » de la 5G, les débats n’ont de cesse sur les réseaux sociaux et dans les médias, quant aux impacts de la 5G.

 

Au mois de mars 2020, le déploiement de la 5G a été certifié sans danger dès lors que les lignes directrices préconisées par l’ICNIRP (Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants) sont respectées. Cette commission a notamment pour but d’évaluer les risques liés à une exposition aux radiations.

 

En parallèle en France, l’Arcep rappelle que tout comme les précédentes technologies 2G, 3G et 4G, la 5G a un certain nombre de seuils et de contraintes règlementaires à respecter.

 

La donnée supplémentaire à intégrer provient du nouveau type d’antennes, dites « antennes actives » c’est-à-dire les antennes permettant de restreindre le signal uniquement à la zone de présence du terminal en communication (le smartphone par exemple), qui n’existaient pas jusqu’alors.

 

C’est pourquoi le secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique des Communications électroniques, a assuré début octobre que les contrôles réalisés par l’AFNR (Agence nationale des fréquences) allaient doubler. L’objectif étant d’évaluer l’énergie absorbée par le corps humain lors de l’utilisation d’un appareil radioélectrique. L’ensemble des contrôles réalisés, seront rendus public.

 

L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a également réalisé une première expertise dont le rapport préliminaire est accessible ici.

 

En ce qui concerne l’environnement, l’impact du numérique est une problématique croissante.

Bien que la 5G va entraîner un développement des usages du numérique et la fabrication de nouveaux équipements, elle a aussi une meilleure efficacité énergétique, et ses usages peuvent donc contribuer à réduire les dépenses énergétiques et/ou l’impact environnemental d’autres secteurs tels que les transports ou l’agriculture (cf. paragraphe sur les usages).

Pour en savoir plus : Arcep – Antennes relais, téléphones mobiles, Wifi, santé et réglementation

 

Amazing beautiful sky with clouds - With antenna

 

 

 

Quel rôle pour Equadex ?

 

Equadex est opérateur mobile et propose à destination des professionnels une offre de téléphonie mobile.

Notre offre mobile intègre des solutions de mobilité Voix Data sur support d’antennes ORANGE à destination des PME, pour une expérience globale de nos clients.

Nous serons également acteur sur la 5G via le réseau Orange, notre partenaire, et nous proposerons des offres dédiées.

 

Nous pouvons vous accompagner en téléphonie mobile. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en savoir plus. Nos équipes sont à votre écoute.

 

Nous contacter

 

A lire aussi :

 

%d blogueurs aiment cette page :